Synthèse de l'atelier
Acheter ou louer ses logiciels : comment choisir ?


Les modèles économiques des éditeurs de logiciels ont beaucoup changé ces dernières années.  
Les solutions techniques sont en cours de bouleversement : saas, asp, cloud computing, virtualisation. Ces technologies semblent être pleines de promesses, mais complexifient les choix. Les prestataires changent également leur façon de vendre en passant du mode licence au mode locatif . Effets marketing ou réelle révolution :comment se répérer lorsque l'on a un projet  d'intégration d'un logiciel dans son entreprise ?

- Que signifient réellement ces expressions et quelles sont les nouvelles technologies proposées ?
- Quels sont les nouveaux modèles économiques des éditeurs de logiciels ?
- Comment se repérer dans ces offres foisonnantes ?
- Quels sont les avantages et inconvénients de ces solutions ?
- Que nous réservent les éditeurs dans les années à venir ?
 

 

 Destiné aux chefs d'entreprises ou de projet, cet atelier vous permettra de faire un point sur les nouvelles offres et technologies qui arrivent sur le marché et de vous donner des éléments concernant l'achat ou la location de logiciel. L'objectif est de vous aider à mieux comprendre et analyser les offres de solutions à destination des entreprises.

Intervenants

Dominique GOZARD
ISEEDS Software
  Bruno FERRE
CESTIA
  Régis DINDELEUX
SILVERPROD
  Nicolas BRAGARD
ESKER
Directeur des Systèmes d'Information

Atelier réalisé et animé en partenariat par : Ardi Numérique et Cluster Edit

Synthèse de la conférence 

Quels sont les avantages du SAAS ?

A l'origine, ce type de service s’appelait ASP (application service provider)  puis application fullweb par le fait que l’application était utilisable par un simple poste muni d’un navigateur web et d’un accès à internet.

Avantage apportés par le modèle SAas  est la possibilité de  payer que ce qui est utilisé. Il s’agit de payer en fonction de l’usage, nombre d’utilisateurs, et fonctions autorisées.

L’avantage est la mise en place rapide au début et la facilité de déployer d’autres services par la suite. L’intervention temps réel de l'éditeur sur le système de l'entreprise possible, ce qui donne beaucoup de souplesse.

Témoignade d’Esker qui utilise le SAas pour la crm. La maintenance est chère en mode propriétaire pour ce type d’application. Le passage en mode SAAS a apporté une meilleure maîtrise du budget, une disponibilité permanente de l’application, une meilleure sécurisation, et pas de gestion en interne des montées de version des applications.

Pour les entreprises souhaitant développer le télétravail, ce mode de fonctionnement est idéal.

Quels impacts pour les éditeurs ?

Pour les éditeurs le passage en mode SAas n’est pas sans conséquences. Intervention Silverprod : la difficulté rencontrée est souvent sur l’intégration des autres logiciels utilisés en local (bureautique par exemple), la personnalisation complexe mais possible sur certains thèmes comme pour les applications pour les rh ou le crm.

Pour les éditeurs passés en mode SAas, la décision de cette évolution dépend souvent de la culture du dirigeant. La grosse problématique est  que ces solutions nécessitent une bonne fiabilité du réseau. Pour la partie qui les concerne, les éditeurs garantissent 99,99 % de disponibilité des services proposés.

La situation est encore très complexe pour tous, les éditeurs et les clients se demandent encore s‘il faut passer en mode SAas. Les entreprises cherchent de plus en plus une solution au cas par cas. Dans le cas du SAss, l'entreprise doit accepter le cadre de l'outil proposé. Dans ce cas, il est recommandé d’adapter organisation aux produits que l'inverse.

Pour proposer les applications en mode du SAas, les éditeurs cherchent à faire des applications verticales et limitent donc le logiciel généraliste.

Qui décide du passage en mode SAas dans les entreprises ?

Bien souvent, pour les projets installés en mode SAas dans les entreprises, les DSI sont écartées du choix. C’est directement les directions opérationnelles, financière, DRH… qui prennent les initiatives pour leurs propres besoins.

Quel est le marché du SAas ?

Pour les applications de type ERP proposées en mode SAas ce sont plus les PME/PMI qui sont ciblées que lesTPE.

Quels les principes de la tarification ?

Pour les produits proposés en mode SAas, les tarifs sont principalement basés sur le nombre d'utilisateurs ou en fonctions des services choisis.

Une autre forme de commercialisation existe pour le modèle SAas, qui est un peu comparable à l’achat de « consommable » : achat, utilisation, puis mise à la poubelle. Cette demande constitue un micro-marché sur le volume des achats en mode SAas.

Le coût des communications peut-il être un frein ?

Pour les applications utilisées à l’international en mobilité, le coût de fonctionnement est élevé car les connections au web sont très onéreuses. Différents solutions existent chez les opérateurs étrangers permettant soit de prendre une option wifi ou d’acheter des cartes wifi portables avec abonnement locaux. Des solutions off-line avec synchronisation sont maintenant possibles sur certaines applications.

Où sont localisées les données ?

Aujourd’hui la location est la plupart des cas identifiée,  demain, avec le développement du cloud, ce sera plus difficile voire impossible.

Comment intégrer un logiciel en mode SAas dans le système d’information de l’entreprise ?

L’interface avec les autres logiciels est un point important, des interfaces standards avec des applications du marché (ERP, bureautique) sont des plus en plus présentes sur les applications proposées en mode SAas. A ce jour, la plupart des outils s'intègrent avec bureautique

Quelle est la réversibilité des applications proposées en mode SAas. Il est important de prévoir dans les contrats ce point et de récupérer la base de données de manière régulière, une fois par semaine ou par mois par exemple. Des outils de migrations permettant de passer d’un outil SAas à un autre commencent à arriver sur le marché.

Des applications de type  Eai (Enterprise Application Integration) peuvent être utilisées pour faciliter la connexion des différentes applications comme par exemple pour l’interface entre salesforces et sap.


Site map - Mentions Légales - Site réalisé par Espace Numérique Entreprises

© Copyright 2004-2017 - Espace Numérique Entreprises